Pages du blog
  • Accueil
  • Catégories du blog
    A propos du site
  • Ecrire un article
  • Ici Londres, les Infocoms parlent aux Infocoms

    anecdotecultureicbLondresvoyage

    D’ici à une semaine, nos 2A adorés partiront découvrir Londres. Mais alors, Londres, qu’est-ce que c’est ? Si vous vivez dans une grotte (ou en Corrèze, ça marche aussi) vous répondrez peut-être que vous n’en avez pas la moindre idée. Par contre, si vous êtes une personne normale, vous rétorquerez qu’il s’agit de la capitale du Royaume-Uni. Mais si vous êtes un génie, vous expliquerez qu’il s’agit de la 11ème ville comptant le plus de Français dans le monde.  Eh oui, on en dénombre 220 000, soit deux fois plus qu’à Besançon.

    London comme disent les bilingues, est indéniablement l’une des villes les plus cosmopolites du monde. Pour preuve, près de 200 langues y sont parlées. Fait original, 35% des habitants locaux sont nés à l’étranger, créant souvent des micro quartiers. À ce propos, nos étudiants auront peut-être la chance de découvrir Brixton, la « capitale » de la communauté jamaïcaine londonienne.

    Une chose est sûre, nos Infocoms visiteront des musées, beaucoup de musées. Le British Museum, le Tate Modern et la National Gallery cumulent à eux trois plus de 15 millions de visiteurs annuels. Ces chiffres en font l’une des villes, après Paris (mais rassurez-vous, on me dit dans l’oreillette qu’une escale là-bas est prévue) comptabilisant le plus grand nombre d’entrées dans les musées.

    Dans un autre domaine, au hasard, celui de l’alcool, Londres n’est pas à plaindre. D’après une étude de Drinks International rassemblant barmen et journalistes, les deux meilleurs bars du monde (rien que ça) sont londoniens. Si l’Artesian at the Langham Hotel propose le meilleur choix de cocktails, le Nightjar sert ses boissons alcoolisées dans des tasses de thé. Oui, c’est ça, la « British Touch ».

    Comment parler de Londres sans évoquer le football ? Ce sport, inventé par les Anglais eux-mêmes, est omniprésent dans la capitale, à tel point qu’elle regroupe pas moins de 15 clubs professionnels ! Des Gunners d’Arsenal dans le nord, aux Blues de Chelsea à l’ouest en passant par le quartier populaire des Spurs de Tottenham, il y en a pour tous les goûts ! Les quelques 8 millions de Londoniens nourrissent une rivalité sans merci tout au long de l’année, afin de savoir quel est le quartier qui détient la suprématie sportive… Autant vous dire que les jours de matches, mieux vaut bien choisir son camp.

    Cet article nous donne faim, pas vous ? En tout cas, si vous vous rendez à Londres, vous pouvez être certains de ne manquer de rien. Alors oui, en France, on ne vante que rarement les mérites de la cuisine britannique, c’est vrai. Pourtant, les spécialités anglaises ne manquent pas à l’appel ! En sortant de l’incontournable Fish & Chips, ce poisson frit (généralement de l’aiglefin ou du cabillaud) accompagné de délicieuses frites ainsi que de purée de petits pois, vous pourrez également déguster un petit Sunday Roast, un rôti de bœuf servit avec le traditionnel Yorkshire Pudding, ou encore vous laisser tenter par de la Jelly pour le dessert. Are you ready to order ?

     Londres, n’est-ce pas une ville qui respire la musique ? Bien des artistes ont été inspirés par la ville anglaise. London Calling, ça vous dit quelque chose ? Ce morceau punk interprété par The Clash, groupe britannique des années 1970, qui dénonce le conservatisme de l’époque. Non ? Alors peut-être Baker Street, ce magnifique titre de Gerry Rafferty de 1978, rempli d’émotions avec un superbe solo de saxophone, à écouter et réécouter le long de la Tamise. Toujours pas ? Alors si on vous dit Street Fighting Man des Stones, avec un Mick Jagger de 1968 on fire, sur un air à faire la révolution… Dans ce cas, si tout cela ne vous dit toujours rien, on abat notre dernière carte, en vous proposant un son de Coldplay (groupe Londonien par excellence) qui nous plonge dans des histoires de fantômes, en se remémorant la triste période où l’on envoyait les « sorcières » au bûcher, avec Cemeteries of London, tiré de l’album Viva la Vida, sorti en 2008.


    Si tout cela ne donne pas envie de partir… Tandis que l’on tourne encore sur nous-même au rythme de la voix de Chris Martin, nous souhaitons bon vent à nos 1A qui vont bientôt partir en stage. En attendant, nos affaires sont déjà prêtes !

    Le saviez-vous ? Lorsqu’un mot apparaît en rose, cela signifie qu’il contient un petit lien des familles

    Antoine Poncet & Victor Hopf

    Commentaires


    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    Crédits

    Tous droits réservés. Le site est la propriété du département infocom de Besançon.
    En utilisant le site, vous acceptez l'enregistrement de cookies. Crédits